Starbucks lance la version bêta de l’initiative web3

Plus tôt, vous avez pu lire dans les nouvelles d’Ethereum que Starbucks, la célèbre chaîne de café américaine, s’était associée à Polygon (MATIC) pour une initiative Web 3.0 appelée « Starbucks Odyssey ». Le 8 décembre, le PDG de Polygon Studios a annoncé que la version bêta de Starbucks Odyssey était en ligne.

Starbucks n’est pas le seul grand nom dans la liste des collaborations du couche-2 réseau de mise à l’échelle pour Ethereum (ETH). Polygon a également conclu des partenariats avec de grandes entreprises telles que Disney et Meta cette année.

Les membres de Starbucks Odyssey peuvent participer à ce qu’on appelle des « voyages ». Il s’agit d’une série d’activités en ligne telles que jouer à des jeux interactifs liés à Starbucks, tester vos connaissances sur le café et même participer à une visite virtuelle du ferme de café ‘Hacienda Alsace’ au Costa Rica.

Les membres sont ensuite récompensés par un tampon numérique sous la forme d’un jeton non fongible (NFT). Ces NFT peuvent également être achetés via un nouveau marché intégré à l’application Starbucks Oddyssey. Il y aura une quantité limitée de NFT disponibles et aucune crypto-monnaie ne sera nécessaire pour les acheter. Naturellement, les NFT seront frappés sur la blockchain de Polygon.

À lire  La plateforme de prêt de crypto Genesis dépose le bilan

Chaque NFT aura une certaine valeur en points basée sur la rareté du NFT. Ces points peuvent ensuite être échangés contre des avantages et expériences exclusifs. Il y aura trois «niveaux» dans lesquels les avantages peuvent être divisés et un voyage à Hacienda Alsacia est sans aucun doute le point culminant absolu.

La première collection NFT s’inspire de la riche histoire et des designs classiques de Starbucks. Les membres auront bientôt accès au marché NFT où les timbres numériques peuvent être échangés.

L’initiative Web3 se concentre sur les jeunes

Il y a quelques mois, vous pouviez lire que Starbucks Oddyssey se concentrait principalement sur les jeunes générations :

« Nous ne voulons pas être dans un métier où notre clientèle vieillit et où nous avons une situation moins pertinente avec les plus jeunes. Starbucks n’a jamais, dans notre histoire, été aussi pertinent que nous le sommes aujourd’hui pour la génération Z. »


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *