SBF veut créer une nouvelle entreprise pour rembourser les victimes du FTX

Sans surprise, la réputation de Sam Bankman-Fried (SBF), l’ex-PDG de FTX, a tourné à 180 degrés après la disparition de son échange crypto. Auparavant, SBF était connu comme le chouchou du monde de la cryptographie, mais maintenant beaucoup le voient comme un criminel.

Vous avez pu lire plus tôt que de grands noms comme Elon Musk et Michael Saylor partagent cet avis et avaient vivement critiqué la manière dont le Wall Street Journal avait placé SBF sous un jour prudemment positif à l’époque. SBF a été décrit dans le journal international comme quelqu’un qui voudrait sauver le monde.

Rembourser les victimes FTX

Dans une récente interview avec la BBC, SBF a indiqué qu’il souhaitait aider les clients concernés de FTX :

« Je vais réfléchir à la manière dont nous pouvons aider le monde et si les utilisateurs ne reçoivent pas grand-chose en retour, je vais réfléchir à ce que je peux faire pour eux. À tout le moins, je pense que j’ai le devoir envers les utilisateurs de FTX de leur rendre justice du mieux que je peux. »

L’ex-PDG a également indiqué qu’il aimerait créer une nouvelle société pour rémunérer les victimes de FTX :

« Je donnerais n’importe quoi pour faire ça. Et je vais essayer si je peux. »

Selon un document déposé le 14 novembre devant un tribunal fédéral des États-Unis, l’échange crypto pourrait avoir plus d’un million de créanciers. Les estimations de la perte de FTX vont de 10 à 50 milliards de dollars.

Audition FTX

Hier, vous pouviez lire dans les nouvelles Bitcoin que mardi prochain SBF sera présent à une audition du comité des services financiers de la Chambre des États-Unis pour enquêter sur le fiasco FTX. Initialement, SBF avait indiqué qu’il pourrait ne pas se présenter, mais le président du comité des services financiers avait exigé que l’ancien PDG soit présent.

À lire  Ethereum franchit le cap des 500 000 validateurs

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *