Le PDG de FTX reste derrière les barreaux, la caution est rejetée

Hier, il a été annoncé que l’ancien PDG de ftxSam Bankman-Fried (SBF), aux Bahamas par la police a été arrêté. Cela a été fait à la demande des autorités américaines. La Commission de Sécurité et d’Echanges (SEC) l’a accusé d’avoir commis une fraude. Aujourd’hui, il a été annoncé qu’il ne serait pas libéré pour le moment. Sa demande de libération sous caution a été rejetée par le tribunal.

SBF en prison

Les avocats du SBF avaient demandé à la juge Joyann Ferguson-Pratt une caution de 250 000 $. Sinon, SBF ne pourrait pas prendre ses médicaments de façon régulière. De plus, il ne serait pas en mesure de gérer son régime végétarien en garde à vue. Le juge ne voulait rien savoir à ce sujet et a rejeté la demande.

Les procureurs des Bahamas soutiennent également que la libération d’un suspect susceptible d’être extradé vers les États-Unis viole un traité conclu entre les pays.

Extradition aux États-Unis

De plus, le juge annonce que la prochaine audience aura lieu le 8 février de l’année suivante. Il y sera décidé si SBF sera extradé vers les États-Unis. Donc SBF restera coincé aux Bahamas au moins jusque-là.

Les avocats du SBF ont indiqué qu’ils contesteraient une éventuelle extradition vers les États-Unis. Il est donc clair que SBF préfère rester aux Bahamas.

À lire  Ce pays prend des mesures inquiétantes et interdit les sites Web

S’il est extradé, il risque une lourde peine de prison. Il est accusé d’un grande somme de crimes. Tout d’abord, il s’agit d’années de fraude, mais aussi de blanchiment d’argent, de complot et de violations du financement des campagnes. Dans l’ensemble, cela ne semble pas bon pour ce qui était auparavant censé être l’ange du monde de la cryptographie.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *