Europol arrête 15 escrocs cryptographiques et saisit 1 million de dollars

Europol, une coopération européenne des services de police, a récemment mené une opération majeure au cours de laquelle au moins 15 personnes ont été arrêtées. Ces individus sont soupçonnés d’organiser des escroqueries cryptographiques à grande échelle. Europol aurait également saisi plus d’un million de dollars de fonds obtenus illégalement.

Les escrocs sont pris

L’action policière à grande échelle a été le 11 janvier menée à la suite d’une enquête déjà ouverte en juin de l’année précédente. Des raids ont été effectués sur 22 sites en Bulgarie, à Chypre et en Serbie. 14 des 15 personnes arrêtées ont été menottées dans ce dernier pays.

La police a également saisi un certain nombre de portefeuilles cryptographiques totalisant plus d’un million de dollars crypto-monnaies se lever. Quelque 50 000 dollars en espèces et plusieurs véhicules ont également été saisis par Europol.

La police a annoncé dans un communiqué que toutes les personnes auraient été impliquées dans une organisation de fraude organisée. Le réseau criminel gérerait, entre autres, un système pyramidal dans lequel ils attirent des investisseurs crédules avec des résultats insensés et, selon eux, raflent des centaines de millions d’euros.

Les auteurs y seraient parvenus en ne gérant que quatre centres d’appels.

Système de pyramide géante

Le modus operandi des fraudeurs consistait initialement à exiger de petites sommes des victimes, généralement de l’ordre de plusieurs centaines d’euros, pour gagner la confiance. Une fois qu’une relation plus intime a été établie, ils ont convaincu les victimes de continuer à transférer des montants plus élevés jusqu’à ce que les fraudeurs en aient assez pour arrêter la communication. À partir de ce moment, les victimes ne reverraient plus jamais leur argent.

À lire  Des analystes crypto expérimentés voient de nouvelles opportunités pour le prix du dogecoin

Selon Europol, de nombreuses victimes ne se sont pas encore signalées à la police. Il leur est donc difficile de déterminer exactement quel aurait été le total des dommages, mais les estimations mentionnent un montant de plusieurs centaines de millions d’euros. Donc pas de petit hic pour la police.

Comme Europol Signalé précédemment l’agence travaille main dans la main avec diverses autorités internationales pour « garder une longueur d’avance sur ceux qui utilisent à mauvais escient les crypto-actifs pour commettre des crimes et blanchir de l’argent ».


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *