Crypto.com révèle ce qu’il y a dans ses réserves

De nombreux échanges cryptographiques ont publié leurs preuves de réserves pour rassurer les clients, mais Crypto.com a été brièvement absent de cette liste. Cet échange a longtemps été l’une des parties les plus préoccupantes. Mais maintenant, cette société montre également qu’elle possède tous les actifs qu’elle prétend posséder.

Audit officiel pour Crypto.com

Vendredi dernier, Crypto.com a dévoilé les bilans des actifs qu’il gère. L’audit a été réalisé par le cabinet comptable international Mazars Group, qui emploie plus de 44 000 personnes dans plus de 90 pays. Avec des techniques cryptographiques, cette société a prouvé que le 7 décembre à 1h du matin disposait des atouts qu’elle devait avoir pour ses clients.

Sur neuf crypto-monnaies différentes, la bourse gère 101% des fonds des clients ou plus. vun USDT a même 6% de plus que ce qu’il doit détenir pour les clients. Logiquement, il gardera plus que ces pourcentages, après tout, la plateforme permet aussi d’acheter encore plus.

Plus précisément, le cabinet comptable détient des avoirs en bitcoin (BTC), ether (ETH), USD Coin (USDC), USDT, XRP, Dogecoin (DOGE), Shiba Inu (SHIB), Chainlink (LINK) et Decentraland (MANA) vérifiés . Crypto.com vous permet d’échanger plus de pièces que ces neuf, mais ceux-ci représenteront une part beaucoup plus petite du bilan.

À lire  Que fera le marché de la crypto en 2023 ? Metacade pense qu’il sait

La vérification des actifs coûte de l’argent. C’est peut-être pour cette raison que l’audit est limité à neuf jetons. Il est également à noter que le jeton Cronos (CRO) ne représente que 1,65% des jetons dans les portefeuilles, selon les données en chaîne de Nansen.

Critique de la preuve de réserves

Il faut dire qu’il y a beaucoup de critiques sur le principe de ‘Proof-of-Reserves’ que de plus en plus d’échanges révèlent. Pour l’instant, c’est un instantané. De plus, les chiffres ne signifient pas grand-chose sans informations sur les dettes de la bourse. La technologie blockchain permettra peut-être de démontrer les réserves en temps réel à l’avenir, mais pour l’instant, nous devons nous contenter de ces informations limitées.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *