Bitvavo à propos de millions de trous dans les comptes annuels : « incomplets et à sens unique »

Il ne vous a probablement pas échappé que la société néerlandaise Bitvavo souffre des problèmes financiers du prêteur de crypto Genesis. Vous avez pu lire plus tôt que Genesis avait suspendu tous les enregistrements à la mi-novembre car il n’aurait pas assez de capital pour accorder des prêts. Plusieurs échanges cryptographiques sont dans une certaine mesure les victimes de cette situation. Par exemple, Gemini recevra 900 millions de dollars supplémentaires de Genesis et Bitvavo devra 280 millions de dollars supplémentaires.

Les fondateurs de Bitvavo doivent intervenir

Hier, vous pouviez lire que l’échange de crypto néerlandais pourrait prendre le coup lui-même, si les 280 millions d’euros ne reviennent pas. Après des questions du Financieel Dagblad (FD), Mark Nuvelstijn, le PDG de Bitvavo, a envoyé les comptes annuels de 2021, qui comprenaient un capital social de 33,8 millions d’euros au 31 décembre. En 2022, l’échange crypto aurait réalisé un bénéfice de 65 millions d’euros, soit un peu moins de 100 millions d’euros au total. FD précise donc dans l’article qu’il y aurait un gap d’environ 180 millions d’euros.

Les comptes annuels indiquent également que les actionnaires – Nuvelstijn et les co-fondateurs Jelle de Boer et Tim Baardse – ont reçu un total de 110 millions d’euros de dividendes en 2021. Selon le comptable, ils ont promis de rembourser 100 millions d’euros si nécessaire. Nuvelstijn et les deux fondateurs de Bitvavo ont engagé 25 millions d’euros supplémentaires après la signature des comptes annuels.

Bitvavo pourrait également utiliser les lignes de crédit de 70 millions d’euros auprès des banques et dans le cas où 2022 deviendrait une année déficitaire, elle pourrait récupérer l’impôt sur les bénéfices de plus de 34 millions d’euros sur 2021.

À lire  Les victimes de fraude à la Ponzi BitConnect reçoivent 17 millions de dollars

Réponse Bitvavo

Bitvavo a déclaré dans une réponse qu’il est d’avis que l’article du Financieel Dagblad donne une représentation incomplète et trompeuse des faits. Premièrement, FD suppose que les 280 millions d’euros ne seront pas remboursés, alors que la bourse néerlandaise a clairement un avis différent à ce sujet. Deuxièmement, « l’écart de 180 millions d’euros » est considéré comme incorrect et incomplet. La société déclare qu’elle dispose de ressources financières plus que suffisantes et que les actionnaires sont prêts à intervenir pour assurer la sécurité des clients.

« Les ressources sont là pour répondre aux réclamations des clients, contrairement à ce que prétend faussement FD. Nous avons partagé les informations ci-dessus avec le FD. Nous regrettons que le DF ait opté pour une présentation incomplète et unilatérale des faits. D’autant plus que la FD elle-même écrit que Bitvavo est solvable et stable, ce qui est confirmé dans l’article de notre comptable Grant Thornton.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *